La présidente brésilienne promet une réforme fiscale

le 03/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dilma Rousseff a prêté serment samedi à Brasilia pour devenir la première femme à accéder à la présidence du Brésil. Lors de son discours inaugural devant le Congrès, elle a promis de faire de la réforme fiscale l'une de ses priorités. Elle s'est également engagée à lutter contre l'inflation, qui a connu une forte hausse ces derniers mois. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton figurait parmi la trentaine de personnalités étrangères qui assistaient à la cérémonie. Sous la conduite de Luiz Inacio Lula da Silva, son prédécesseur, le Brésil est passé en huit ans de l'état de géant sous-employé et enclin aux crises à celui de puissance économique entraînant dans sa marche des millions de consommateurs de la classe moyenne. L'un des principaux défis de la nouvelle présidente sera certainement de faire voter des lois impopulaires telles que la réduction du budget de l'Etat ou encore l'encadrement de la hausse des salaires.

A lire aussi