George Papandreou écarte le spectre d’élections anticipées

le 08/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Premier ministre grec a écarté la tenue d’élections parlementaires anticipées. Il a avancé que les résultats des élections régionales hier lui accordaient suffisamment de soutien pour poursuivre la politique d’austérité. Les analystes indiquent qu’un tel scénario est susceptible d’apaiser une part des craintes des marchés. Les estimations officielles préliminaires placent le parti du Premier ministre socialiste, le Pasok, en tête dans 7 des 13 régions, le parti de centre droit Nouvelle démocratie l’emportant dans les autres régions. Un deuxième tour devrait avoir lieu partout dès dimanche prochain. Dans un discours télévisé, George Papandreou a indiqué que «le changement n’est pas chose facile. Le peuple grec nous a amené au pouvoir il y a un an et a confirmé ce changement aujourd’hui. Nous poursuivrons notre route dès demain».

A lire aussi