Les défauts attendus en forte hausse sur les prêts à effet de levier

le 24/11/2022 L'AGEFI Hebdo

Difficile. Hausse des taux d’intérêt, récession anticipée en 2023, faibles perspectives de croissance jusqu’en 2024… autant de facteurs qui engendreront au cours des deux prochaines années une forte montée des taux de défaut sur les financements à effet de levier et sur les obligations à haut...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi