IMMOBILIER AMÉRICAIN - La petite bête qui monte

le 25/03/2021 L'AGEFI Hebdo

Le marché résidentiel a profité de la crise du Covid. Mais la remontée des taux et l’envolée des prix des actifs pourraient peser à moyen terme.

IMMOBILIER AMÉRICAIN - La petite bête qui monte
(AdobeStock)
Jusqu’ici, tout va très bien. Rien ne semble peser sur le marché résidentiel américain, et surtout pas la crise du Covid. Malgré des prix en forte hausse, 6,5 millions de maisons ont ainsi été vendues l’an dernier, contre 5,6 en 2019....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi