Les assureurs plébiscitent les dettes subordonnées

le 09/01/2020 L'AGEFI Hebdo

Le secteur joue sur la diversité des émissions de dettes « restricted tier one », y compris grâce à l’émergence d’emprunts catégorisés « verts ».

Pression sur les fonds euro offrant un capital garanti, accroissement des provisions en épargne retraite... : l’environnement de taux bas pèse sur la solvabilité des assureurs, qui multiplient les initiatives pour rehausser leurs fonds propres à moindre coût. « 2019 apparaît comme un exercice...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi