L’exercice délicat de la valorisation d’un droit de vote

le 07/06/2018 L'AGEFI Hebdo

La multiplication des émissions d'actions sans droit de vote amène les évaluateurs à adopter de nouvelles méthodes.

De nombreuses entreprises technologiques, notamment américaines, se sont introduites en Bourse (IPO) ces derniers mois en émettant plusieurs classes d’actions permettant à leurs fondateurs d’en garder le contrôle. Leur structure capitalistique se compose d’actions de classe A, qui détiennent...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi