Des utilisations abusives portent ombrage aux CDS

le 31/05/2018 L'AGEFI Hebdo

Certains arrangements entre émetteurs et investisseurs sont bien loin de la vocation d’amélioration des conditions d’endettement de ces instruments.

Dans la théorie du credit default swap (CDS), un émetteur de dette peut se féliciter de voir le marché mettre en place cet instrument accolé à son nom. Il est synonyme pour l’investisseur d’une assurance contre le risque de défaut et donc gage d’intérêt pour la dette. En pratique, le CDS est...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi