Témoignage Ange Randrianasolo, manager reporting réglementaire au sein de ANZ (Australia and New Zealand Banking Group Limited)

« Le transport reste l’un des principaux points noirs »

le 15/04/2010 L'AGEFI Hebdo

« Si Canary Wharf présente des attraits à l’image de ses restaurants ou de ses commerces, le transport reste le plus gros point noir de ce quartier : la Jubilee Line, qui est aussi la ligne la plus récente du réseau du métro londonien, dessert les stations de London Bridge, Green Park et Canary Wharf, autant dire l’ensemble des emplacements géographiques où les banquiers travaillent. Du coup, elle est constamment surpeuplée et il n’est pas rare d’attendre plusieurs métros avant de pouvoir monter dans une rame aux heures de pointe. Le DLR, le métro aérien, n’est pas non plus une alternative satisfaisante, pour les mêmes raisons. Outre les conditions d’accès difficiles, le quartier de Canary Wharf n’est pas non plus des plus conviviaux : la présence de ces tours immenses conjuguée à l’uniformité des costumes des banquiers - en gris et noir - n'est pas forcément des plus attractives. Un surcroît d’espaces verts aiderait probablement à rendre ce lieu plus humain et convivial, voire habitable. En l’état actuel, je n’envisage pas d’y emménager. » 

A lire aussi