Rencontre avec... Roland Bellegarde, vice-président exécutif Groupe de Nyse Euronext en charge des activités européennes de négociation cash et de cotation

« Secfinex offre une réduction du risque de contrepartie »

le 30/09/2010 L'AGEFI Hebdo

Comment évolue l’activité de votre plate-forme de prêt-emprunt de titres Secfinex ?

Les volumes d’activité de Secfinex sont en progression depuis le début de l’année. Des résultats notamment liés à nos récents développements tels que le service de contrepartie centrale mis en place avec LCH.Clearnet pour les actions cotées sur Nyse Euronext et SIX x-clear pour les autres actions européennes. Nous poursuivons nos efforts pour familiariser les intervenants traditionnels avec cette structure de marché qui offre d’importants avantages, notamment en termes de réduction du risque de contrepartie. Il est important de noter que les participants qui font des opérations de prêt-emprunt via la chambre de compensation bénéficient aussi d’un besoin réduit en capital pour couvrir le risque de crédit sur la contrepartie. De plus, Secfinex continue d’offrir un service flexible comprenant aussi bien l’organisation d’un marché bilatéral qu’un marché compensé. Dans les deux cas, les participants bénéficient de tous les avantages d’un marché dirigé par les prix.

Quels types de fonctionnalités proposez-vous ?

Notre plate-forme de négociation accessible sur le web permet à tout intervenant d’emprunter des titres choisis parmi une très large gamme de titres européens auprès d’investisseurs institutionnels, en échange d’un collatéral et d’une commission. Notre technologie de pointe offre aux prêteurs, emprunteurs et intermédiaires la sécurité et la transparence d’un marché dirigé par les prix.

Quelles sont les évolutions à venir ?

SIX x-clear prendra prochainement en charge la compensation des opérations intervenant sur le Royaume-Uni. Par ailleurs, nous allons améliorer l’efficience de notre infrastructure d’ici à la fin de l’année 2011 pour permettre notamment un traitement des dividendes des opérations compensées par LCH.Clearnet. De cette manière, dans le cas où un versement de dividendes interviendrait alors que le contrat d’emprunt court encore, son paiement serait automatiquement restitué au prêteur en tenant compte de sa propre fiscalité. Nous souhaitons également autoriser la renégociation du taux de commission en cours d’emprunt et les opérations de retour partiel de titres.

A lire aussi