La réforme américaine attendra encore

le 29/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Il ne leur aura manqué que trois voix. Le 26 avril, les démocrates ont échoué à faire passer au Sénat leur proposition de loi sur la réforme de la régulation financière aux Etats-Unis. Un vote positif aurait permis de lancer la procédure de « réconciliation » avec le texte voté en décembre à la Chambre des représentants. Parmi les mesures phares de ce projet figure la possibilité de démanteler un établissement financier en cas de menace pour la stabilité financière. A l’inverse, les républicains veulent limiter l’intervention de l’Etat dans le système financier, en s’opposant à la règle Volcker qui interdirait le trading pour compte propre, et à la création d’une agence de protection des consommateurs. Malgré l’ire de l’opinion publique contre Wall Street et la perspective des élections de mi-mandat cet automne, les opposants du président Obama pourraient entraver les négociations futures. Pour autant, le soir du vote, Richard Shelby, chef de file des républicains à la commission bancaire du Sénat, n’excluait pas la possibilité d’un accord d’ici à début mai.

A lire aussi