Maurice Gauchot, président directeur général CB Richard Ellis (CBRE) France

« La question du financement des infrastructures relèvera d’un partenariat public/privé »

le 15/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Le Grand Paris englobe toute la problématique immobilière. L’immobilier d’entreprise doit relever deux défis : celui du développement durable et ceux posés à la ville. Concernant le développement durable, sur la production neuve, c'est une notion acquise par les investisseurs. Sur le parc existant qui représente près de 53 millions de m2 pour environ 2 millions de bureaux construits chaque année, la problématique est plus difficile à appréhender puisqu’une partie des immeubles ne pourra pas être réhabilitée. Par ailleurs, alors que dans les années 70-80 sont apparues les friches industrielles, demain nous serons le témoin de l’émergence de friches tertiaires. A ce titre, les villes ont de grands défis à relever. Toutes se demandent où elles devront répondre aux demandes nouvelles et la façon dont doit être anticipée l’évolution de notre société. Avec le vieillissement de la population, le nombre d’Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) va croître, l’évolution du mode de consommation avec l’accroissement des achats sur internet nécessite la construction de plates-formes logistiques pour recueillir les commandes, etc. Les villes qui ont peu de production immobilière ont un besoin urgent de foncier, mais ce besoin s’inscrit dans une réflexion sur les transports en commun. La question du financement, justement, des infrastructures relèvera sans doute d’un partenariat public/privé (PPP), la puissance publique (Etat, collectivités) n’ayant pas les fonds nécessaires pour pourvoir à une dépense estimée entre 20 et 25 milliards d’euros. Les investisseurs immobiliers, quant à eux, ne prennent encore en compte le projet du Grand Paris. Leur réflexion porte pour l’heure sur la question de savoir si leurs actifs seront situés dans la zone dessinée par le projet Grand Paris. Ce projet porte une réelle et grande ambition qui structurera les marchés pour une période longue. C'est le retour du long terme dans l'immobilier.

A lire aussi