Nyse Euronext s’offre les services d’un lobbyiste

le 15/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Alors que les discussions s’amorcent auprès de la Commission européenne et du Comité européen des régulateurs boursiers (CESR) en vue de la révision de la directive Marchés d’instruments financiers (MIF), l’opérateur transatlantique entend bien peser de tout son poids dans les débats. Pour ce faire, Nyse Euronext vient de recruter un lobbyiste chevronné. Mark MacGann (photo), ancien directeur général du cabinet Weber Shandwick à Bruxelles et responsable des affaires publiques, a été nommé au poste de vice-président senior en charge des affaires publiques et gouvernementales européennes. Fort d’une expérience de 18 ans dans les relations avec les gouvernements, ce dernier devra faire entendre la voix de Nyse Euronext afin de « faciliter les échanges de vues sur les différents sujets qui impactent la place », selon le groupe. Cette nomination vise surtout à rétablir une situation incongrue : l’absence de lobbyiste à Bruxelles alors même que d’autres intervenants, comme les banques, disposent de nombreux représentants susceptibles de plaider leur cause auprès des instances européennes.

A lire aussi