Mauvaise passe

le 11/02/2010 L'AGEFI Hebdo

La montée en puissance des marchés de quotas de carbone ne se fait pas sans à-coups. A peine remises des mauvais résultats du Sommet de Copenhague, les Bourses spécialisées ont fait l’objet d’une attaque en règle de hackers, contraignant mi-janvier 13 des 27 registres européens à fermer temporairement. Désormais, la perspective d’un marché américain semble s’éloigner. L’absence d’objectifs contraignants n’aura finalement que peu affecté le cours des quotas européens sur Bluenext (le spot EUA), qui a chuté de 14,76 euros le 7 décembre à 12,21 euros le 21 décembre, pour remonter cependant à 13,63 euros le 8 février. Mais plus stratégique pour ce jeune marché, la décision du gouvernement américain de ne pas introduire dans son budget 2010 le projet de mise en œuvre d’une Bourse des quotas de carbone a déçu. Pourtant, il y a quelques mois encore, Barack Obama chiffrait à 646 milliards de dollars, sur la période 2012-2019, les revenus potentiels d’un système de « cap and trade » à l’américaine.

A lire aussi