CREDIT SYNDIQUE JPMorgan reste en tête en 2009

le 14/01/2010 L'AGEFI Hebdo

Installé au sommet du classement

JPMorgan confirme sa prééminence sur le crédit. Comme l’an dernier déjà, l’établissement américain s’inscrit en tête du classement des banques chefs de file dans les crédits syndiqués, aussi bien au niveau mondial qu’aux Etats-Unis. La banque a notamment été présente dans le crédit relais de 22,5 milliards de dollars octroyé à Pfizer lors de l’achat de Wyeth (pour un total de 68 milliards). Ses positions sur le crédit paraissent d’autant plus fortes qu’elle est par ailleurs également numéro un sur les émissions obligataires, la solution alternative de financement. Elle n’occupe toutefois, en crédit syndiqué, que la treizième place en Europe et la neuvième place en France, après avoir été deuxième dans l’Hexagone l’an dernier. De fait, les banques ont eu tendance, depuis la crise, à se replier sur leur marché domestique, consacrant en priorité leurs capacités d’octroi de crédit à leurs clients les plus proches.

BNP Paribas leader en Europe

En France, les plus importants acteurs locaux occupent ainsi les premières places, s’arrogeant également des premiers rangs en Europe. BNP Paribas est ainsi passé devant RBS avec un nombre d’opérations signées deux fois plus important. Société Générale et Calyon affichent en Europe des volumes très proches du numéro deux, RBS.

Volumes en baisse

Les performances des acteurs s’inscrivent dans un marché en baisse considérable, avec, au niveau mondial, un volume de 1.537 milliards de dollars, soit une chute de 41 %. En France, les plus importantes opérations ont été signées en faveur d’EDF (11 milliards de livres octroyées pour l’acquisition de British Energy), Cades, Sanofi Aventis et Saint Gobain. Le regain des fusions-acquisitions devrait toutefois aider une certaine reprise de l’activité en 2010. En attendant, les banques ont profité des taux bas pour reconstituer leurs marges et elles ont, par ailleurs, tiré parti de l’envol des émissions obligataires.

A lire aussi