Partenariat

Peut-on à la fois nourrir la planète et atteindre la neutralité carbone ?

Janus Henderson Investors
le 08/12/2022

Tal Lomnitzer, gérant de portefeuille chez Janus Henderson Investors, présente les principales approches existantes pour parvenir à une agriculture durable et répertorie les opportunités d’investissement qui pourraient en découler.

Peut-on à la fois nourrir la planète et atteindre la neutralité carbone ?

Face à l'urgence de réduire l'empreinte carbone du secteur agricole, tout en équilibrant les besoins de la population mondiale, une vague de solutions et de technologies innovantes apparaissent rapidement.

Deux milliards de personnes supplémentaires à nourrir d’ici 2050

La croissance démographique ne montrant aucun signe de ralentissement, la priorité est désormais de répondre à la demande alimentaire sans accroître l’empreinte déjà élevée des émissions du secteur agricole mondial.

Les solutions révolutionnaires lancées sur toute la chaîne de valeur agricole attirent des investissements importants et les principales initiatives sont dédiées à la réduction du gaspillage alimentaire, à l’exploitation optimale des ressources déjà rares et à la promotion de l’innovation en faveur de l’agriculture durable.

Rien qu'aux États-Unis, l'agriculture durable a permis au secteur de la gestion d'actifs d'enregistrer une collecte de 2 400 milliards de dollars.

Décarboner le système alimentaire mondial

La croissance soutenue des émissions du secteur témoigne de l'urgence de réduire ses émissions. Les émissions issues des systèmes alimentaires mondiaux correspondent à environ un tiers du total mondial, dont près de 40 % sont dus à la production agricole. Les émissions directes provenant des bovins et des produits laitiers sont collectivement supérieures à celles de n’importe quel pays, à l’exception de la Chine. 2

Le graphique illustre le nombre de kilogrammes de dioxyde de carbone équivalent (CO2e) nécessaires pour produire un seul kilogramme de nourriture, par catégorie. La production de viande de bœuf émet toujours beaucoup de carbone, mais cette problématique, ainsi que d’autres, pourraient être résolues grâce aux innovations agricoles et l’évolution des pratiques. Parallèlement, la production accrue de protéines alternatives, la généralisation des produits frais et l'adoption de nouveaux régimes visant à réduire la consommation de viande contribuent à réduire les émissions liées à la production alimentaire.

Intensité des gaz à effet de serre (GES) de divers aliments (kg deCO2e par kg de protéines)

Source : McKinsey & Company, Agriculture and climate change, Reducing emissions through improved farming practices.» Avril 2020.
Données : GES: Gaz à effet de serre. Émissions de gaz à effet de serre des chaînes d'approvisionnement du porc et du poulet : « Une évaluation du cycle de vie global », Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Rome ; Émissions de gaz à effet de serre provenant des chaînes d’approvisionnement des ruminants : « Une évaluation du cycle de vie global», Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Rome ; Analyse de McKinsey.

Sans aucune modification marquée des pratiques actuelles, les émissions du secteur agricole devraient augmenter de 15 à 20 % d'ici 2050 en raison de l'augmentation de la population mondiale et d'une croissance de la consommation alimentaire par habitant comprise entre 8 et 12 %.3

Réinventer les pratiques agricoles

Réduire les émissions du système alimentaire imposera des changements dans divers domaines. En ce qui concerne l'agriculture, plusieurs solutions existent : l'optimisation de l'alimentation des animaux, les stratégies de rotation des cultures, l'agriculture régénérative et l'amélioration des méthodes d'utilisation des engrais.

En outre, la multiplication des nouvelles technologies et innovations agricoles (« agtech ») apporte déjà de vraies différences, notamment :

  • L'amélioration du profil génétique des plantes pour augmenter la résilience des cultures.
  • Le recours au big data, à l’Internet des objets (IoT) et à l'intelligence artificielle (IA) pour surveiller l’humidité du sol et la composition en nutriments.
  • L'utilisation de drones pour déterminer des programmes précis de diffusion des engrais ou des pesticides.
  • Le déploiement de matériel robotique/autonome pour faciliter l'ensemencement, l'application d'engrais et de produits chimiques et la récolte des cultures.
  • La valeur de l'« agtech » augmente rapidement à l'échelle mondiale. Valorisé à 9,11 milliards de dollars en 2020, il devrait atteindre 32,50 milliards de dollars d'ici 2027.4

Selon nous, l'agriculture aura un rôle majeur pour atteindre la neutralité carbone et offrira d'excellentes opportunités pour les entreprises qui facilitent et promeuvent de tels changements.

Farming for the Future, PWC. mars 2022.

«Agriculture and Climate Change», McKinsey.

L’avenir de l’alimentation et de l’agriculture – Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)

« Agtech market review » – Global Banking and Finance Review.

Avertissement

Les matières premières (comme le pétrole, les métaux et les produits agricoles) et les titres liés aux matières premières sont soumis à davantage de volatilité et de risque, et peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Le marché des matières premières est spéculatif et peut être influencé par des facteurs incluant les mouvements de marché, les événements économiques et politiques, les perturbations d’offre et de demande, la situation météorologique et sanitaire, ou les embargos.

Les entreprises du secteur des ressources naturelles sont fortement exposées aux variations de l'offre et de la demande de ressources naturelles, aux prix de l'énergie et des matières premières, aux évolutions politiques et économiques, aux sinistres environnementaux, ainsi qu'aux projets de conservation d'énergie et d'exploration.

L'investissement durable ou environnemental, social et de gouvernance (ESG) prend en compte des facteurs au-delà de l'analyse financière traditionnelle. Cette approche peut limiter les investissements disponibles et conduire à des performances et des expositions différentes. Ces dernières peuvent s’avérer plus concentrées dans certains domaines que le marché dans son ensemble.

Les points de vue présentés s'entendent à la date de publication. Ils sont uniquement destinés à des fins d'information et ne doivent pas être utilisés ou interprétés comme un conseil fiscal, juridique ou d'investissement ou une offre de vente, une sollicitation d'une offre d'achat ou encore une recommandation d'achat, de vente ou de détention d'un titre, d'une stratégie d'investissement ou d'un secteur du marché. Aucune des informations contenues dans ce document n'est réputée constituer une disposition directe ou indirecte de services de gestion d'investissement spécifiques à l'une des exigences des clients. Les opinions et les exemples constituent une illustration des thèmes généraux et n'indiquent pas une intention de négociation, peuvent être modifié(e)s à tout moment et peuvent ne pas refléter les opinions des autres collaborateurs de la société. Le présent document n'est pas destiné à indiquer ou impliquer que l'une des illustrations/l'un des exemples mentionné(e)s est actuellement, ou a été par le passé, détenu(e) au sein de l'un des portefeuilles. Aucune des prévisions ne sont garanties et nous ne garantissons pas que les informations fournies soient exhaustives ou opportunes, ni n'émettons aucune garantie à l'égard des résultats obtenus suite à leur utilisation. Janus Henderson Investors est la source des données, sauf indication contraire, et a des raisons suffisantes de croire que les informations et les données provenant de tiers qu’il utilise sont fiables. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Investir comprend des risques, dont une éventuelle perte de capital et une fluctuation de valeur.

Tous les produits ou services ne sont pas disponibles dans toutes les juridictions. Ce document ou les informations qu'il contient peuvent faire l'objet de restrictions légales, ne peuvent être reproduits ou mentionnés sans autorisation écrite expresse ou utilisés dans toute juridiction ou circonstance où leur utilisation serait illégale. Janus Henderson n’est pas responsable de la distribution illégale de ce document à des tiers, dans son intégralité ou en partie. Le contenu de ce document n’a pas été approuvé ou avalisé par l’un des organismes de réglementation.

Janus Henderson Investors Europe S.A. est autorisé à exercer ses activités en France par l'intermédiaire de sa succursale française conformément aux dispositions du passeport européen pour les fournisseurs de services d'investissement en vertu de la Directive 2004/39 du 21 avril 2004 concernant les marchés d'instruments financiers. L'agence Française deJanus Henderson Investors Europe S.A. est enregistrée en France en tant que Société Anonyme d'un Etat membre de la CE ou partie à l'accord sur l'espace économique européen avec un numéro d'enregistrement 848 778 544 R.C.S. Paris et le siège statutaire à 32 rue des Mathurins, 75008 Paris, France.

Janus Henderson Investors est le nom sous lequel les produits et services d'investissement sont fournis par les entités identifiées dans les juridictions suivantes : (a) en Europe, par Janus Henderson Investors International Limited (immatriculée sous le numéro 3594615), Janus Henderson Investors UK Limited (906355), Janus Henderson Fund Management UK Limited (2678531), Henderson Equity Partners Limited (2606646) - (toutes inscrites et immatriculées en Angleterre et au Pays de Galles, dont le siège social est sis 201 Bishopsgate, Londres EC2M 3AE, et réglementées par la Financial Conduct Authority) et Janus Henderson Investors Europe S.A. (B22848, sise 2 Rue de Bitbourg, L-1273, Luxembourg et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier). Les appels téléphoniques sont susceptibles d’être enregistrés pour notre protection mutuelle, pour améliorer notre service client et à des fins de tenue de registre réglementaire.

En dehors des États-Unis : à l'usage exclusif des investisseurs institutionnels, professionnels, qualifiés et avertis, des distributeurs qualifiés, des investisseurs et des clients wholesale, tels que définis par le territoire applicable. Document non destiné à être communiqué ou distribué au grand public. Communication Publicitaire.

Janus Henderson, Knowledge Shared et Knowledge Labs sont des marques déposées de Janus Henderson Group plc ou de l’une de ses filiales. © Janus Henderson Group plc.  D10520

A lire aussi