Partenariat

Infographie : Comment gérer la crise de l’alimentation et de l’eau ?

le 25/11/2022

Nous présentons un aperçu du problème et des solutions potentielles.

Infographie : Comment gérer la crise de l’alimentation et de l’eau ?

Si l’insécurité énergétique demeure un problème majeur pour de nombreux pays, la crise de l’alimentation et de l’eau pose davantage de difficultés. Mais quelles sont les implications de cette crise ?
Depuis la pandémie, une plus grande importance est accordée aux ressources mondiales et aux moyens de les préserver à l’heure où les températures augmentent, la population s’accroît et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement de l’alimentation et de l’eau est sous pression.

Le conflit en Ukraine a augmenté la pression sur la production et l’approvisionnement alimentaire et a mis en évidence la vulnérabilité de nombreux systèmes de ressources.
S’ajoutant aux craintes existantes, durant le printemps et l’été 2022, de nombreux pays d’Europe ont connu les plus grands épisodes de sécheresse jamais observés. Il s’agit pourtant d’un phénomène historiquement très rare dans cette région. Le faible niveau de précipitations, la pollution et la surconsommation ont été propices à ces épisodes de sécheresse - près de 30 % d’Européens sont actuellement confrontés à des pénuries d’eau chaque année.

Le vice-président de la Banque mondiale déclarait en 2009 que « les guerres du 21e siècle porteraient sur l’eau, à moins de changer notre manière de gérer cette ressource ».
Les dépenses nécessaires pour assurer la durabilité du système de l’alimentation et de l’eau dans son ensemble sont estimées à environ 30 000 milliards de dollars.

Mark Lacey, Responsable de la Gestion actions ressources naturelles, déclare : « Si nous ne changeons rien, nous observerons des spirales négatives de plus en plus néfastes. Dans le scénario d’un réchauffement mondial de deux degrés, les récoltes de maïs, par exemple, sont vouées à diminuer de 20 %. Parallèlement, si rien ne bouge, nous devrons utiliser plus de terres pour l’agriculture afin de nourrir la population croissante. Cela implique davantage de déforestation, qui entraîne à son tour l’extinction des espèces, et une accélération du changement climatique et du réchauffement mondial.

Nous assisterons à une désertification massive dans plusieurs zones d'Afrique, générant des crises alimentaires et une immigration de masse laissant présager les plus durs scénarios. La conclusion pourrait être une hyperinflation massive des prix alimentaires. C’est une perspective terrifiante, qui ne s’est pas produite depuis des générations.  »
Malgré ce scénario morose, le changement est possible. De nombreuses entreprises et les consommateurs eux-mêmes peuvent apporter des solutions pratiques face à cette crise.

Felix Odey, Gérant de portefeuille, actions ressources naturelles ajoute : « Nous voyons apparaître de nombreuses technologies et applications de suivi de données qui aident à doper les rendements agricoles. Des pratiques comme l’édition génomique et les modifications génétiques sont controversées sur certains marchés. Mais si cela permet à des continents comme l’Amérique latine de dépasser certains des marchés agricoles plus avancés, en utilisant finalement moins de pesticides et moins d’engrais, l’impact positif sera colossal.
Le consommateur est la clé de voûte de cette évolution. Si nous commencions déjà par adopter une alimentation un peu plus frugale, cela pourrait avoir des effets considérables sur les émissions de gaz à effet de serre dans tout le secteur de l’alimentation et de l’eau. »
Dans cette infographie, nous examinons les principaux problèmes et solutions liés à la crise de l’alimentation et de l’eau, et observons quels efforts collectifs la société peut déployer pour les résoudre.

Information importante

Ce document est à titre informatif exclusivement, il exprime les avis et opinions de Schroders qui sont susceptibles de changer. Ces informations sont considérées comme fiables mais Schroders ne garantit ni leur exhaustivité ni leur exactitude. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations qui y sont exprimées pour prendre des décisions d'investissement individuel et/ou stratégique.

Un résumé des droits des investisseurs peut être obtenu à l’adresse suivante : https://www.schroders.com/en/lu/professional-investor/footer/complaints-handling/

Rédigé par Schroder Investment Management (Europe) S.A., 5, rue Höhenhof, L-1736 Senningerberg, Luxembourg. R.C.S. Luxembourg B 37.799.

A lire aussi