Les Bourses européennes ont plutôt bien supporté les chocs en 2016

le 30/12/2016

De nombreux événements auraient pu faire tanguer les places financières mondiales. Mais elles ont dans l'ensemble tiré profit des différentes épreuves traversées en 2016.

L'année 2016 a fait davantage de gagnants que de perdants en Bourse. La majorité des places mondiales ont terminé l'année en hausse malgré la survenance de nombreux chocs d'ampleur mondiale. L'année 2016 a notamment été marquée par le vote britannique en faveur du Brexit, l'élection de Donald Trump à la présidence américaine et le vote négatif italien sur le référendum constitutionnel.

Malgré le choc qui a suivi le vote sur le Brexit, la place financière européenne qui affiche les meilleurs résultats en Europe se situe paradoxalement à Londres. Le FTSE 100 boucle 2016 à un niveau historiquement haut de 7.142 points soit une hausse de 14,43% après deux années de baisse, en 2014 (-2,7%) et 2015 (-4,9%). L'indice, dominé par des entreprises mondiales, a été dopé par la forte baisse de la livre à la suite du Brexit et par la bonne résistance de l'économie britannique à ce choc.

A Paris, le CAC40 termine sur une belle hausse de 4,86%, à 4.862 points, à la faveur d'un rally de fin d'année déclenché par l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis. En Allemagne, le DAX a terminé l'année encore plus haut qu'à Paris, avec une progression de 6,9% à 11.481 points, sa cinquième année de hausse consécutive. "Sa valorisation a pratiquement doublé au cours de ces cinq ans. Une telle séquence ne s'était pas produite depuis la période 2003 à 2007", précise l'agence Dow Jones. "Sous pression à plusieurs reprises, les indices ont montré une forte résilience au risque, soutenus par des banques centrales toujours très actives notamment en Europe et au Japon", résume Nicolas Cheron, stratégiste chez CMC Markets.

Les deux grands Etats du Sud de l'Europe, l'Espagne et l'Italie ont affiché de moins belles performances. Le FTSE MIB italien clôture 2016 sur une baisse très marquée de -10,2%, affecté par les nombreuses difficultés du secteur bancaire. A Madrid, l'IBEX a abandonné 1,6%.

A l'échelle internationale, alors que les Etats-Unis ont affiché des résultats très bons, l'Asie a montré à l'inverse des signes de faiblesse cette année. Le Dow Jones, évoluait en progression de 13,6% sur l'année vendredi en fin d'après-midi, le S&P500 progressant quant à lui de 9%. En Asie, le Shanghai composite terminait 2016 sur une baisse de 13,13% contre une très légère progression pour le Nikkei, à 0,42%.

Sur le même sujet

A lire aussi