Introductions en Bourse - Morgan Stanley détrône Goldman Sachs

le 16/10/2014 L'AGEFI Hebdo

Trio de tête inchangé

Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan dominent toujours le marché des introductions en Bourse (IPO) au niveau mondial, mais cette année c’est Morgan Stanley et non Goldman Sachs qui fait la course en tête. Sur la troisième place du podium, JPMorgan est talonnée par Deutsche Bank. Selon les données rassemblées par Dealogic, entre janvier et septembre, les activités equity  (ECM) ont généré 16,6 milliards de dollars au niveau mondial, soit près de 28 % des revenus des banques d’investissement (60,2 milliards). Les introductions en Bourse, elles, ont rapporté 5,6 milliards de dollars, contre 3,5 milliards pour les trois premiers trimestres 2013.

Effet Alibaba

L’opération record d’Alibaba (plus de 25 milliards de dollars) modèle les classements 2014. Les six établissements qui ont dirigé l’opération sont aussi sans surprise les six premiers de la league table dédiée aux Etats-Unis. Dommage collatéral, Bank of America Merrill Lynch, qui n’était pas bookrunner (teneur de livre) sur cette opération, tombe de la 1ère à la 8e place du classement. Cette année, ce sont donc Goldman Sachs, Morgan Stanley et JPMorgan, également présents sur les IPO de Citizens Financial (3,5 milliards de dollars), de Synchrony Financial (3 milliards) et de Ally Financial (2,5 milliards) qui dominent le marché américain avec des parts de marché très comparables. Aux Etats-Unis, les revenus générés par les IPO au cours des trois premiers trimestres (1,9 milliard de dollars) sont au plus haut depuis 2000.

JPMorgan s’impose en Europe

Parmi les trois stars américaines, seule JPMorgan, remontée de la 3e à la 1ère place, parvient à tenir son rang en Europe. Goldman Sachs, en tête l’an dernier sur le Vieux Continent, recule à la 5e place et Morgan Stanley passe de la 4e à la 6e place. Au 2e, 3e et 4e rangs, Credit Suisse, UBS et Deutsche Bank tirent profit de leur participation à l’IPO de Pershing Square Holdings (2,73 milliards de dollars), le fonds spéculatif géré par l’investisseur activiste Bill Ackman, à Amsterdam. Selon Dealogic, en Europe, les revenus liés aux IPO (1,5 milliard de dollars) sont au plus haut depuis 2007.

Deutsche Bank toujours n°1 en France

Présent sur quatre des cinq plus grosses IPO en France cette année (Coface pour 957 millions d’euros, Elior pour 954 millions, GTT pour 659 millions et Worldline pour 639 millions), Deutsche Bank conserve la tête du classement tricolore. La banque allemande est suivie par Morgan Stanley (remontée de la 5e à la 2e place) et JPMorgan. HSBC, seulement présent sur l’IPO d’Elior, tombe à la 10e place, après avoir dominé le classement l’an dernier. JPMorgan et UBS, coordinateurs globaux de feu l’IPO de Spie qui promettait d’être la plus importante de l’année en France, ainsi que les cinq banques teneurs de livres associés, Barclays, BNP Paribas, BoA Merrill Lynch, HSBC, Société Générale, espéraient sans doute grappiller quelques places dans les league tables à la faveur de l’opération. Il leur faudra attendre des cieux plus cléments.

Classement des établissements teneurs de livres pour les introductions en Bourse

A lire aussi