Rencontre avec… Julien Creuzé, investment director du fonds BlackFin Tech de BlackFin Capital Partners

« Nous sommes en train de constituer une équipe d’investissement »

le 13/10/2016 L'AGEFI Hebdo

 Vous venez de lever un fonds de capital-risque de 120 millions d’euros dédié aux fintech. Quels sont vos besoins en matière de recrutement ?

Nous sommes en train de constituer une équipe d’investissement de six personnes qui sera opérationnelle début 2017. Nous ciblons des profils grandes écoles de commerce et d’ingénieurs qui expriment à travers leur parcours un attrait pour l’entrepreneuriat, l’innovation et les services financiers. Les candidats doivent afficher des capacités analytiques pour comprendre le secteur et analyser en profondeur les opportunités d’investissement. Leurs capacités humaines et relationnelles leurs permettront de créer des relations de confiance avec les acteurs des écosystèmes de l’innovation et des fintech en Europe.

Une expérience de l’investissement en fintech est-elle un prérequis ?

Pas nécessairement. La première vague d’investissements dans les fintech en Europe date de 2014. Nous recherchons plutôt des candidats qui ont déjà eu des expériences en capital-risque ou en « deal making », si possible dans le secteur de la fintech et dans les zones géographiques qui nous intéressent. Ce qui était le cas de la première personne que nous avons recrutée, Maxime Mandin, qui a déjà réalisé plusieurs investissements dans ce secteur, notamment en Allemagne et en Belgique.

A lire aussi