Rencontre avec… Myriam Beque, responsable du développement de l'innovation chez BNP Paribas

« L'envie de réfléchir et de travailler autrement »

le 07/07/2016 L'AGEFI Hebdo

 Quel est le profil de vos chargés d’affaires qui travaillent avec les start-up ?

Dans nos Pôles innovation, nous avons des spécialistes de l’accompagnement des entreprises. Leurs profils sont assez variés (ingénieur, école de commerce, master en finance...), mais ils ont en commun une grande curiosité pour tout ce qui touche à l’innovation. Au sein de nos WAI (We are innovation), nous avons des collaborateurs qui ont occupé des postes en animation commerciale ou en management d’équipe. Nous avons aussi des chargés d’affaires qui ont plus un profil de coach entrepreneur. Pour avoir créé leur entreprise, ils ont déjà vécu de l’intérieur les problématiques rencontrées par les start-up.

Quelles qualités recherchez-vous chez eux ?

L’envie de réfléchir et de travailler autrement car le modèle start-up oblige à sortir du cadre habituel de l’accompagnement bancaire. Avec elles, il faut être capable d’analyser des modèles souvent disruptifs, sur lesquels on ne peut pas appliquer les grilles traditionnelles. Cela suppose un questionnement intensif, une grande ouverture d’esprit et la capacité à comprendre le potentiel d’un concept et de l’équipe qui le porte. Nous leur demandons aussi d’être très à l’aise sur le plan relationnel, le métier de banquier de start-up s’inscrivant dans un écosystème où se côtoient des incubateurs, des pépinières, des fonds d’investissement...

Sur le même sujet

A lire aussi