La tentation asiatique

le 15/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Certes, de Paris à la City en passant par Francfort, les règles qui encadrent les bonus des banques sont désormais basées sur les mêmes principes. Mais à Singapour ou à Hong-Kong (photo), les rémunérations des opérateurs de marché dans les établissements locaux échappent à toute régulation et la fiscalité y est aussi plus avantageuse. De quoi susciter l’intérêt des professionnels européens. « Certaines équipes, jeunes et mobiles, sont prêtes à aller à l’étranger. Nous avons constaté des départs pour l’Asie », glisse la responsable RH d’une BFI française. En février dernier, le départ de Steve Ashley, banquier-phare de Royal Bank of Scotland (RBS) où il était patron de la division « delta trading », pour Nomura à Tokyo avait relancé les craintes d’un exode de financiers européens vers les places asiatiques.

A lire aussi