L’avis de… Tina Zeitoun, fondatrice et présidente d’Action de femme*

« L’obstacle est aussi culturel en France »

le 17/12/2009 L'AGEFI Hebdo

Les banques donnent-elles plus de pouvoir aux femmes aujourd’hui ?

En 2001, il n’y avait pas de femmes au sein du conseil d’administration de BNP Paribas. Un jour, je reçois un chèque pour une demande d’adhésion de la part de… Michel Pébereau, alors PDG du groupe ! C’est l’une des premières banques à avoir accueilli des femmes dans son conseil il y a quelques années. Elles sont quatre aujourd’hui. A force de soulever le sujet, on voit naître une prise de conscience chez les dirigeants hommes, notamment dans le secteur bancaire. Mais en général, les femmes dirigeantes restent cantonnées à certaines fonctions : la communication, les ressources humaines, le développement durable…

Comment faire évoluer les choses ?

Cela fait vingt ans que je travaille sur cette question. L’évolution est très lente en France car l’obstacle est aussi culturel. Mais les femmes doivent aider les hommes, en leur montrant sans complexe qu’elles sont capables de faire des choses. Elles doivent étendre leur réseau, tisser des toiles d’araignée au-delà de leur secteur professionnel et se vendre sans en avoir honte ! Cela étant, j’accueille favorablement la proposition de loi visant à augmenter la part des femmes dans les conseils d’administration.

*Association de promotion des femmes dans les conseils d’administration et les hauts lieux de décision

A lire aussi