Témoignage Grégory Bulckaert, ex-banquier en financement de projets dans une grande banque française à Madrid

« La crise m’a permis d’accélérer mon apprentissage »

le 30/09/2010 L'AGEFI Hebdo

Ce jeune trentenaire a déjà connu plusieurs carrières. D’abord ingénieur informaticien, il a travaillé à Paris, à la Silicon Valley et à Sao Paulo, avant d’arriver, il y a quatre ans, au sein du bureau madrilène de financement de projets d’une grande banque française. Peu après, la crise financière frappait les marchés. « Notre activité s’en est ressentie immédiatement mais vers la fin 2008, le rythme est reparti, se souvient-il. Nous nous sentions chanceux lorsque nos collègues nous disaient à quel point la traversée du désert était difficile. » Malgré un environnement économique déprimé, le gouvernement espagnol a continué d’investir dans de grands projets d’infrastructures. « La crise m’a permis d’accélérer mon apprentissage », affirme l’ancien banquier. En juillet dernier, il décide en effet de quitter la banque. « Rien à voir avec la crise », assure-t-il. Juste l’envie de tenter à nouveau une autre voie : vendre du vin sur internet et parcourir l’Espagne qu’il connaît encore peu. « Pour un jeune banquier français, s’installer à Madrid n’est pas une très bonne opération financière et on s’y attarde peu. Sauf lorsqu’on tombe comme moi amoureux du pays ! »

A lire aussi