Derichebourg grimpe en Bourse après ses résultats annuels

le 08/12/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le groupe de recyclage de métaux a publié des comptes en forte hausse pour son exercice 2021-2022.

Derichebourg, service complet de collecte, recyclage, traitement, valorisation des déchets
Depuis le début de l’année, l’action Derichebourg perd encore plus de 40%.
(Capture écran Derichebourg.)

Le spécialiste du recyclage de métaux industriels Derichebourg a publié mercredi des résultats en hausse au titre de son exercice 2021-2022 clos fin septembre, grâce notamment à l'acquisition de son concurrent Ecore qui a permis de compenser une baisse des volumes de recyclage.

Pour l'ensemble de l'exercice écoulé, le groupe a réalisé un bénéfice net de 237,6 millions d'euros, en hausse de 36,6% sur un an.

Son résultat opérationnel courant a progressé de 34,5%, à 353,9 millions d'euros, et son chiffre d'affaires a augmenté de 45,9%, à 5,28 milliards d'euros.

En réaction à ces chiffres, l'action Derichebourg montait de 5% le 8 décembre peu avant 17h, après avoir gagné jusqu'à 14% en séance. «Le groupe confirme la résilience de son modèle dans un contexte incertain», commente TP ICAP Midcap. «Pour 2023, le groupe note la très faible visibilité pour les services à l'environnement. [...] Néanmoins le groupe est toujours profitable, les coûts d'énergie sont couverts (mis à part le gaz) et l'apport des synergies d'intégration d'Ecore se renforceront», souligne l'analyste.

La branche de services à l'environnement, qui organise la collecte et le recyclage de métaux ferreux et non ferreux, a vu son chiffre d'affaires croître de 57,9%, à 4,33 milliards d'euros, essentiellement grâce à l'intégration d'Ecore. Cette hausse masque cependant une baisse des volumes, notamment pendant la deuxième partie de l'exercice en raison du ralentissement économique et de la hausse des coûts de l'énergie.

Ce ralentissement a été en partie compensé par le rebond des activités «multiservices» de Derichebourg, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 7,9% sur l'ensemble de l'exercice, à 940,7 millions d'euros. «La reprise des activités aéronautiques (tant services externalisés que travail temporaire) explique l'essentiel de cette progression», a indiqué Derichebourg.

La baisse des volumes se poursuit en 2022-2023

Pour l'exercice en cours, l'activité du groupe devrait rester contrastée. «A court terme, les premiers mois de l'exercice se déroulent dans la continuité des derniers mois de l'exercice précédent : volumes impactés par des anticipations économiques sous contrainte, qui rendent les clients prudents sur leur niveau de stocks, a fortiori dans un contexte de coûts de l'énergie trop élevés», a souligné Derichebourg.

«Dans l'activité Multiservices, le chiffre d'affaires devrait continuer à progresser, et avoisiner le milliard d'euros. La dynamique commerciale favorable dans tous les métiers y contribuera, ainsi que l'effet en année pleine des opérations de croissance externe réalisées au cours de l'exercice écoulé», a-t-il ajouté.

Derichebourg a acquis au second semestre de l'exercice une participation de 24,36% au capital d'Elior Group, un des leaders de la restauration collective, également présent dans les services aux entreprises. Le mois dernier, Derichebourg a confirmé mener des discussions avec Elior en vue de lui apporter sa branche multiservices.

«A ce jour, il n'existe aucune certitude quant à l'issue de ces discussions et à la conclusion d'un accord ferme relatif à cet apport. En toutes hypothèses, Derichebourg confirme ne pas avoir l'intention de déposer une OPA sur Elior Group», a rappelé le groupe mercredi.

Sur le même sujet

A lire aussi