Porsche démarre en trombe à la Bourse de Francfort

le 29/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

En nette hausse pour ses débuts boursiers, la capitalisation de Porsche approche celle de sa maison mère, Volkswagen.

Le fabricant de voitures de sport Porsche
Porsche fait ses premiers pas en Bourse.
(Crédit Porsche.)

Introduit en Bourse en haut de fourchette, à 82,50 euros par action, le constructeur automobile bondissait de 4,4% jeudi en fin de matinée pour son premier jour de cotation, à plus de 86 euros.

Ce cours valorise Porsche AG plus de 78 milliards d’euros, non loin de la capitalisation de sa maison mère qui ressortait à 81 milliards d’euros au même moment. L’action Volkswagen reculait de 5% vers 11h30 et celle de la holding familiale Porsche SE tombait de 7%.

L’opération, qui devrait rapporter environ 19,5 milliards d'euros à Volkswagen, intervient en pleine période d'instabilité des marchés.

Le constructeur allemand a déclaré que cette instabilité était précisément la raison pour laquelle les investisseurs disposant de capitaux à investir avaient besoin d'une valeur stable et attrayante comme Porsche AG.

Dans le top 5

«Porsche était et reste la perle du groupe Volkswagen», a déclaré Chris-Oliver Schickentanz, responsable des investissements chez le gestionnaire de fonds Capitell, selon Reuters.

Confrontés à des dizaines de milliards de dollars de coûts relatifs à la transition du groupe vers la mobilité électrique, les dirigeants de Volkswagen envisageaient depuis longtemps l'introduction de Porsche en Bourse.

Jusqu'à 113.875.000 actions de préférence, sans droit de vote, vont être placées auprès des investisseurs au cours de l'IPO. Ce qui place l'opération au second rang des plus importantes observées en Allemagne depuis les débuts de Deutsche Telekom en 1996.

Fort d’une capitalisation de 78 milliards d’euros, Porsche fait son entrée dans le top 5 des principaux constructeurs automobiles mondiaux rapporte le Wall Street Journal, devant Mercedes Benz, valorisé 57 milliards d’euros, et derrière Tesla, Toyota et Volkswagen.

Sur le même sujet

A lire aussi