Xavier Niel fait une incursion dans le capital de Vodafone

le 22/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le propriétaire de Free avait déjà des visées sur l'opérateur télécom.

NJJ Capital, la «holding» personnelle de Xavier Niel, a déboursé 2,3 milliards d’euros à l’époque pour mettre la main sur Salt.
Xavier Niel est le fondateur d’Iliad.
(Bloomberg)

Xavier Niel confirme ses ambitions pour grandir dans les télécoms, au-delà de l'Hexagone. Le fondateur du groupe Iliad et propriétaire de l’opérateur télécoms Free, a acquis une participation de 2,5% dans la société britannique Vodafone, via son véhicule Atlas Investissement. La capitalisation de Vodafone à la Bourse de Londres approche des 30 milliards de livres (34 milliards d'euros), ce qui valorise la part de 2,5% acquise par Xavier Niel à 750 millions de livres environ.

En réaction à l’annonce de cette prise de participation, l’action de l’opérateur britannique grimpait de plus de 1% mercredi matin à la Bourse de Londres, et clôturait en hausse de 2,28%.

Atlas Investissement a indiqué, dans un communiqué diffusé mercredi, que Vodafone constituait une «opportunité d'investissement attractive compte tenu de la qualité de son portefeuille d'actifs et des solides tendances sous-jacentes du secteur mondial des télécommunications». Il indique être indépendant des sociétés Iliad Group et Iliad Holding. Le fonds de Xavier Niel soutient en outre la volonté de Vodafone de participer à la consolidation dans le secteur ainsi que ses efforts pour séparer les infrastructures.

Pied dans la porte

De son côté, Vodafone a juste indiqué dans un communiqué «Notre concentration sur nos priorités opérationnelles et de portefeuille reste inchangée. Nous continuons à rechercher activement des opportunités avec Vantage Towers et à renforcer nos positions sur le marché en Europe».

Xavier Niel parvient ainsi à faire une incursion dans la maison mère d'un groupe qu'il ciblait depuis longtemps, en entrant à son capital. Depuis près d'un an, Iliad, sortie de la Bourse, en association avec Apax Partners, bataille avec Vodafone pour tenter de racheter sa filiale en Italie. Dans ce pays, le groupe détenu par Xavier Niel concentre désormais plus de 10 millions de clients. Mais le groupe britannique avait opposé une fin de non-recevoir au projet. Puis Vodafone avait rejeté en février dernier une offre de 11,25 milliards d'euros pour ses activités en Italie en provenance d'Iliad et d'Apax Partners, affirmant qu'elle n'était pas dans le meilleur intérêt de ses actionnaires. 

L'expansion internationale se poursuit donc pour Xavier Niel, déjà présent au capital d'opérateurs télécoms dans neuf pays. Via Iliad, il opère en France, Italie et en Pologne et via sa holding NJJ, en Suisse et en Irlande. Il détient aussi Monaco Telecom et un opérateur aux Comores. Au Sénégal, il a d'abord racheté l'opérateur Tigo avant de le rebrander avec sa marque Free fin 2019.

Sur le même sujet

A lire aussi