Schneider Electric accélère sa mue vers le digital et les services avec Aveva

le 22/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’équipementier offre 4,4 milliards d’euros pour le contrôle total de sa filiale britannique.

Schneider Electric a attendu le dernier moment pour franchir le pas. Contraint par la réglementation boursière britannique de clarifier ses intentions sur sa filiale Aveva avant la clôture de la séance du 21 septembre, le groupe industriel dirigé par Jean-Pascal Tricoire est passé à l’offensive...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi