Schneider Electric lance son OPA sur Aveva

le 21/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le groupe français va débourser plus de 4 milliards d'euros pour acquérir les 41% d'Aveva qu'il ne détient pas encore.

Le siège de Schneider à Rueil Malmaison, photo: REA
En Bourse, Schneider Electric perd 32% depuis le début de l’année.

L'équipementier électrique Schneider Electric a annoncé mardi avoir déposé une offre de rachat sur les 41% d'Aveva qu'il ne détient pas encore au prix de 31 livres sterling par action, hors dividende.

Cette offre valorise l'ensemble du capital social d'Aveva à 9,48 milliards de livres sterling, soit environ 10,85 milliards d'euros, sur une base entièrement diluée. Le groupe déboursera donc environ 4,4 milliards d'euros pour racheter 41%.

«En complément, si un dividende intermédiaire d'une valeur maximum de 13 pence était annoncé par le conseil d'administration d'Aveva, eu égard à la période d'activité d'une durée de six mois se terminant le 30 septembre 2022, celui-ci serait payé sans entraîner une réduction du prix d'offre proposé», a précisé Schneider Electric dans un communiqué.

Dans un document réglementaire transmis à la Bourse de Londres, Schneider Electric indique que le comité indépendant mis en place par le conseil d'administration d'Aveva prévoit de recommander l'offre à ses actionnaires.

La finalisation de l'opération est attendue au premier trimestre 2023.

Juste à temps

Schneider Electric est devenu l'actionnaire majoritaire d'Aveva en septembre 2017. Le groupe français en détient 59% depuis mars 2021, à la suite de sa participation à l'augmentation de capital lancée par l'éditeur britannique de logiciels industriels dans le cadre de son rachat d'OSIsoft. 

Schneider Electric avait indiqué fin août son intérêt pour un rachat des 41% d'Aveva qu'il ne détient pas encore. Le droit boursier britannique obligeait le groupe français à déposer une offre avant 17h, soit 18h00 heure de Paris, ce mercredi.

En Bourse, l'action Schneider Electric reculait de 0,20% mercredi en début d'après midi en réaction à ces annonces après avoir perdu plus de 2% en début de séance. De son côté, le titre Aveva grimpait de 2%.

A lire aussi