Microsoft n’a pas rassuré les autorités britanniques sur Activision

le 16/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Outre-Manche, l’autorité de la concurrence a décidé d’enclencher la deuxième phase de son enquête pour analyser les risques de cette gigantesque acquisition.

Magasin Microsoft à Sydney en Australie.
Pour la CMA, la combinaison d’Activision Blizzard avec l’écosystème de Microsoft pourrait nuire à la concurrence.
(Photo Bloomberg.)
Le temps ne semble pas jouer en faveur de Microsoft. L'autorité britannique de la concurrence, la Competition and Markets Authority (CMA), a indiqué enclencher son enquête de phase 2 pour analyser les risques du rachat d’Activision Blizzard par la firme de Redmond pour plus de 68 milliards de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi