La perte abyssale d’Uniper ne sera pas la dernière

le 18/08/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pénalisé par la réduction persistante de la fourniture de gaz russe, l’énergéticien allemand vise un retour aux bénéfices à l’horizon 2024.

La perte abyssale d’Uniper ne sera pas la dernière
Uniper vise un retour aux bénéfices à partir de 2024.
(Bloomberg)
Les comptes semestriels publiés mercredi par Uniper témoignent de l’amplitude de la crise à laquelle est confronté l’énergéticien allemand. Sa perte nette a atteint un record de 12,3 milliards d’euros, après un résultat négatif de 3,1 milliards déjà enregistré au premier trimestre en normes IFRS....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi