Schneider Electric va céder ses activités en Russie

le 04/07/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'opération donnera lieu à une dépréciation pouvant atteindre 300 millions d'euros.

Le siège de Schneider à Rueil Malmaison, photo: REA
L’action Schneider Electric plonge de 35% depuis le début de l’année.

L'équipementier électrique Schneider Electric a annoncé lundi avoir signé l'accord-cadre prévoyant la cession de Schneider Electric Russie à l'équipe dirigeante locale.

«A la suite de cette opération et en tenant compte de la réduction progressive du reste de sa présence en Russie et de l'impact direct des sanctions affectant les entreprises opérant dans ce pays», Schneider Electric prévoit de déprécier jusqu'à 300 millions d'euros de valeur nette comptable, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Schneider Electric va en outre «réaliser une reprise - sans incidence sur la trésorerie - de la réserve de conversion de devises associée à ces activités, actuellement estimée à 17 millions d'euros», a souligné le groupe.

«Cet impact sera réajusté à la clôture de la transaction», qui reste soumise aux approbations réglementaires, a précisé Schneider Electric.

2% des ventes

«Schneider Electric prévoit un transfert ordonné de ses opérations et alloue des ressources pour accompagner les collaborateurs en Russie et Biélorussie tout au long du processus», a ajouté le groupe.

Schneider Electric avait annoncé le 27 avril dernier son intention de céder, à l'équipe dirigeante locale, ses activités en Russie, qui ont représenté en 2021 environ 2% du chiffre d'affaires total du groupe.

Le groupe a suspendu, depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, «tout nouvel investissement et toute livraison internationale de nouvelles commandes de projets en Russie et Biélorussie», a rappelé Schneider Electric.

Sur le même sujet

A lire aussi