Saint-Gobain réalise une acquisition à 860 millions d’euros au Canada

le 01/06/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le spécialiste de la construction va racheter le canadien Kaycan pour se renforcer dans les clins de façade et les revêtements en vinyle outre-Atlantique.

Saint-Gobain, matériaux
L’action Saint-Gobain recule de 11% en Bourse depuis le début de l’année.
(RK.)

Saint-Gobain a annoncé mardi avoir conclu un accord définitif en vue de l'acquisition de Kaycan, un fabricant canadien de matériaux de construction d'extérieur, pour un montant de 928 millions de dollars américains en numéraire (environ 860 millions d'euros).

Fondé en 1974, le groupe familial canadien devrait réaliser un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 83 millions de dollars au cours de son exercice 2021-2022, pour un chiffre d'affaires de 472 millions de dollars. Il emploie environ 1.300 personnes au Canada et aux Etats-Unis.

«Avec cette acquisition, Saint-Gobain renforce son statut de leader mondial de la construction durable en devenant l'acteur majeur dans les clins de façade («siding») au Canada et en élargissant son offre de revêtements en vinyle aux Etats-Unis avec des solutions incluant notamment des produits complémentaires à base d'aluminium ou de bois transformé», a indiqué le groupe français dans un communiqué.

Cession aux Etats-Unis

La finalisation de l'opération devrait intervenir d'ici à la fin de l'année 2022. Saint-Gobain prévoit de céder dans la foulée l'activité de distribution de Kaycan aux Etats-Unis, qui réalise un Ebitda d'environ 10 millions de dollars. Le groupe prévoit par ailleurs des synergies de 30 millions de dollars à compter de la troisième année suivant la réalisation de l'opération.

Le groupe français est déjà présent au Canada où il a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 750 millions de dollars canadiens (environ 550 millions d'euros). Lors d'une conférence téléphonique, son directeur général, Benoît Bazin, s'est dit «confiant» dans le potentiel de ce marché, soulignant que le pays connaissait un déficit de construction d'environ 1,8 million de logements.

Saint-Gobain a précisé que cette acquisition aurait un impact limité sur son ratio «dette nette/Ebitda», qui restera compris entre 1,5 fois et 2 fois. Le groupe estime l'impact à 0,1 fois.

Sur le même sujet

A lire aussi