Elior reste dans le rouge et plonge de 11% en Bourse

le 18/05/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Au premier semestre de son exercice décalé, le spécialiste de la restauration collective a accusé une nouvelle perte opérationnelle. Un nouveau DG devrait être annoncé dans quelques semaines.

Elior, groupe de restauration collective
L’action Elior abandonne près de 60% depuis le début de l’année.

Elior a annoncé mercredi de nouveaux objectifs pour son exercice 2021-2022, après avoir accusé une perte opérationnelle au premier semestre, le groupe de restauration collective souffrant des tensions inflationnistes malgré un rebond de son activité.

Elior prévoit pour l'exercice qui s'achèvera en septembre 2022 une croissance organique d'au moins 16%, ainsi qu'un Ebita ajusté - le résultat opérationnel courant retraité de certains éléments - «autour de l'équilibre».

L'objectif d'Ebita exclut les pertes, estimées à 35 millions d'euros sur l'exercice, de l'activité Preferred Meals aux Etats-Unis que le groupe a décidé de fermer. Cette activité de production et distribution de plats préparés, frais et surgelés, avait été acquise en 2016.

La société avait précédemment suspendu ses objectifs annuels en janvier, en raison du manque de visibilité dû aux répercussions du variant Omicron sur son activité.

Au moins 7% de croissance

Elior a par ailleurs ajusté ses ambitions à moyen terme. L'entreprise vise ainsi une croissance organique d'au moins 7% pour les exercices 2022-2023 et 2023-2024. Le groupe s'attendait auparavant à une croissance de 7%. Sur l'exercice 2023-2024, Elior compte parvenir à une marge d'Ebita ajusté d'environ 4%, contre une précédente prévision d'environ 4,6%.

Elior a également indiqué son intention de reprendre le versement de dividendes au titre de l'exercice 2023-2024.

Le groupe a livré ces perspectives après avoir accusé de nouvelles pertes au premier semestre de son exercice 2021-2022.

Sur la période de septembre à mars, la perte nette part du groupe s'est inscrite à 266 millions d'euros, contre une perte de 53 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2020-2021.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 2,24 milliards d'euros, en progression sur un an de 19,8% en données publiées et de 18% sur une base organique.

Elior a accusé une perte d'Ebita ajusté des activités poursuivies de 16 millions d'euros, contre une perte de 25 millions d'euros sur les six premiers mois de l'exercice 2020-2021.

Nouveau DG en vue

Selon un consensus compilé par FactSet, les analystes attendaient en moyenne une progression organique du chiffre d'affaires annuel de 15,2%, une perte d'Ebita ajusté de 4 millions d'euros et une perte nette de 40 millions d'euros.

La liquidité disponible s'inscrivait à 444 millions d'euros fin mars, contre 500 millions d'euros au 31 décembre 2022.

Elior a retenu deux candidatures pour le poste de directeur général et devrait annoncer dans «quelques semaines» la personne choisie, a indiqué, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Bernard Gault, qui assure l'intérim à la direction générale depuis le départ inattendu de Philippe Guillemot début mars.

A la Bourse de Paris, l'action Elior plongeait de 11% ce mercredi peu après l'ouverture en réaction à ces annonces.

Sur le même sujet

A lire aussi