STMicroelectronics rassure avec ses objectifs de moyen terme

le 12/05/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le spécialiste franco-italien des semi-conducteurs a dévoilé ses objectifs à horizon 2025-2027. En Bourse, l'action résiste à la chute des marchés.

Le groupe franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics
L’action STMicro perd 21% en Bourse depuis le début de l’année.
(Photo STMicro.)

Le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics a annoncé jeudi anticiper un chiffre d'affaires supérieur à 20 milliards de dollars, soit plus de 19 milliards d'euros, à horizon 2025-2027.

Pour atteindre cet objectif, STMicroelectronics compte «tirer parti de l'accent mis tôt sur la mobilité intelligente, la gestion de la puissance et de l'énergie, l'Internet des objets (IoT) et la connectivité», a indiqué le groupe dans un communiqué. L'entreprise a également l'intention de «s'appuyer sur la force de son modèle de fabricant de composants intégré, des relations avec ses clients et de la stratégie établie dans les applications et sur les marchés finaux».

A horizon 2025-2027, STMicroelectronics prévoit aussi d'atteindre un taux de marge brute d'environ 50% et une marge d'exploitation supérieure à 30%.

Ces perspectives s'avèrent plus ambitieuses que prévu, souligne JPMorgan Cazenove. Mais ces objectifs ne pourront être atteints «qu'en modifiant de manière substantielle le portefeuille d'activité de la société», prévient toutefois la banque d'affaires américaine.

STMicroelectronics a, par ailleurs, confirmé prévoir un chiffre d'affaires compris entre 14,8 milliards et 15,3 milliards de dollars cette année, assorti d'une marge brute d'environ 46% et d'une marge d'exploitation entre 24% et 26%. Selon le consensus cité par JPMorgan Cazenove, les analystes anticipent pour 2022 une marge brute de 46,2% et une marge d'exploitation de 24,13%.

En tête du CAC 40

STMicroelectronics présentera plus en détail ses ambitions de moyen terme lors d'une journée investisseurs qui a débuté ce jeudi à 9h00.

En Bourse, l'action surnage dans un océan de rouge. Vers 10h, elle gagnait plus de 2%, en tête du CAC 40, alors que l'indice parisien et les autres marchés européens plongeaient de près de 2%.

Sur le même sujet

A lire aussi