L’incertitude géopolitique fragilise le rebond d’Accor sans le compromettre

le 24/03/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’action constitue l’un des derniers titres permettant aux investisseurs de miser sur la réouverture des économies. Une dynamique fragilisée par la guerre en Ukraine.

Accor est le premier opérateur hôtelier en Europe.
(Photo RK.)
L’année 2022 pourrait bien être celle d’Accor. Son PDG, Sébastien Bazin, l’a en tout cas affirmé le mois dernier devant les analystes, affichant sa détermination à surfer sur la reprise qui s’observe depuis avril 2021 et à redynamiser l’action du groupe hôtelier. Mais pour l’heure, Accor reste à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi