Engie engage une année décisive dans sa transformation

le 16/02/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Délesté de plus de 9 milliards d’euros d’actifs, le groupe doit démontrer que les renouvelables peuvent prendre le relais de ses centrales nucléaires belges.

Centrales nucléaires de Doel en Belgique.
Engie prévoit un démantèlement progressif de ses centrales nucléaires belges ces prochaines années, pour une sortie complète de ces activités en 2025.
(Photo Engie Electrabel.)
Tout sourit à Engie. En 2021, l’énergéticien a bénéficié d’un environnement de marché favorable qui lui a permis de renouer avec de solides profits. Si certains de ces facteurs sont appelés à disparaître ou à s’estomper cette année, la feuille de route 2022-2024 présentée par le groupe ce mardi...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi