Iliad « prend acte » du rejet par Vodafone de son offre sur ses activités en Italie

le 10/02/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Xavier Niel, vice-président du conseil d'administration et directeur général délégué à la stratégie d’Iliad, maison mère de Free
(Bloomberg.)

Vodafone Group a indiqué jeudi avoir rejeté une marque d'intérêt préliminaire et non contraignante d'Iliad et d'Apax Partners portant sur le rachat de ses activités en Italie. Le gorupe Iliad «prend note» du rejet de cette offre, a-t-il indiqué dans un communqué jeudi après-midi. 

L'opérateur télécom britannique Vodafone a souligné avoir rejeté cette proposition car elle n'était pas dans l'intérêt de ses actionnaires. Le groupe Vodafone a expliqué qu'il restait concentré sur la création de valeur pour ses actionnaires grâce à sa stratégie de croissance organique à moyen terme et à l'optimisation de son portefeuille.

Le prix proposé n'a pas été révélé par Vodafone, mais le quotidien britannique The Financial Times a rapporté mercredi qu'il avoisinait 11 milliards d'euros. Toutefois, il indiquait juste qu'Iliad avait obtenu un financement « d'une grande banque européenne » et a reçu le soutien « d'un fonds d'investissement anonyme » pour aider à financer la reprise, sans citer Apax Partners. 

L'offre d'Iliad, le groupe de télécoms contrôlé par l'homme d'affaires Xavier Niel et propriétaire de Free en France, «a pour mérites de refléter une prime très élevée pour Vodafone Italie ; d'être une offre 100% en espèces ; de bénéficier d'un soutien financier fort d'une des trois premières banques européennes pour l'intégralité du montant et d'un partenaire financier ; de répondre au souhait de consolidation de la direction de Vodafone en Italie ; d'être dans le meilleur intérêt des actionnaires de Vodafone», a argumenté Iliad dans un communiqué, diffusé jeudi après-midi. 

Iliad poursuivra désormais une stratégie stand alone en Italie, fort de «plus de 8,5 millions d'abonnés mobiles en 3,5 ans ; un lancement réussi de son offre haut débit fixe ; et plus de 20% facturés à la croissance des revenus des abonnés en 2021», poursuit le groupe français. 

Vodafone subit les pressions liées à l'arrivée récente de l'investisseur activiste Cevian Capital, qui a exhorté le groupe à restructurer son portefeuille, à renforcer ses performances sur les marchés clés et à rafraîchir son conseil d'administration afin d'améliorer son cours de Bourse.

Sur le même sujet

A lire aussi