Patrick Drahi irrite Londres en montant au capital de BT

le 14/12/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Patrick Drahi irrite Londres en montant au capital de BT

Patrick Drahi, le fondateur d'Altice, grimpe au capital de BT. Sa société Altice UK a annoncé mardi avoir acquis 585 millions d'actions, portant ainsi sa participation dans l'opérateur britannique de télécommunications de 12,1% à 18%.

Une annonce qui a immédiatement fait réagir les autorités britanniques. « Nous suivons la situation de près », a déclaré un porte-parole du gouvernement en assurant que la Grande-Bretagne n'hésiterait pas à agir si besoin pour protéger ses infrastructures de télécommunications. Le gouvernement britannique a adopté en juillet dernier de nouvelles règles (National Security and Investment Act) qui lui donnent plus de pouvoir en matière d'examen des projets d’investissements pour des raisons de sécurité dans 17 secteurs, dont celui des communications. Cette législation entrera en vigueur à compter du 4 janvier 2022, avec un effet rétroactif.

Patrick Drahi a expliqué dans le communiqué qu'il avait engagé un dialogue « constructif » avec le conseil d'administration et l'équipe de direction de BT et qu'il se réjouissait de poursuivre ce dialogue. Le propriétaire d’Alice a précisé qu'il n'avait pas l'intention de soumettre une offre sur l'opérateur télécoms britannique.

Premier actionnaire depuis juin

« Nous continuons à les tenir en haute estime et à soutenir pleinement leur stratégie, principalement pour jouer un rôle central dans l'extension de l'accès à un réseau de fibre optique, un programme d'investissement qui est si important tant pour BT que pour le Royaume-Uni », a ajouté Patrick Drahi dans un communiqué.

BT Group a indiqué de son côté être informé de l'augmentation de la participation d'Altice UK. « Le conseil d'administration et la direction de BT Group continueront de gérer l'entreprise dans l'intérêt de tous les actionnaires et restent concentrés sur la mise en œuvre réussie de sa stratégie et sur le renforcement de la dynamique récente de résultats », a indiqué l’opérateur.

Appétit des fonds pour les télécoms

Patrick Drahi avait annoncé en juin avoir acquis une participation de 12,1% au capital de l'opérateur historique en Grande-Bretagne, devenant ainsi son premier actionnaire. Cet investissement initial représentait 2,2 milliards de livres (2,58 milliards d'euros). Selon la règle, Patrick Drahi devait attendre six mois avant de pouvoir de nouveau acheter des actions BT. Il est de nouveau bloqué pour six mois.

Ces derniers mois, des rumeurs d'OPA sur BT circulaient régulièrement sur les marchés. Récemment, l'indien Reliance a démenti toute ambition sur l'opérateur britannique.

Les ambitions de Patrick Drahi sur BT s'insèrent dans un contexte de consolidation du marché européen des télécoms par des fonds de private equity, à l'image du récent projet d'offre de KKR sur Telecom Italia, ce qui serait le plus gros LBO du secteur en Europe.

A lire aussi