Bernard Arnault prend ses distances vis-à-vis d'Arnaud Lagardère

le 02/09/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le patron de LVMH s’apprête à sortir de la «holding» personnelle de l’homme d’affaires et pourra vendre sa participation.

En avril, Arnaud Lagardère a renoncé au statut de commandite pour son groupe.
En avril, Arnaud Lagardère a renoncé au statut de commandite pour son groupe.
(Bloomberg)

Bernard Arnault s’éloigne un peu plus d’Arnaud Lagardère. Financière Agache, holding de l’homme d’affaires, va céder l'intégralité de sa participation dans Lagardère Capital, holding personnelle d'Arnaud Lagardère, en contrepartie d'actions du groupe Lagardère, a annoncé mercredi Lagardère Capital.

«Financière Agache a exercé le 1er septembre 2021 sa faculté de céder l’intégralité de sa participation dans la société Lagardère Capital en contrepartie d’actions Lagardère SA détenues par Lagardère Capital, à hauteur de la valeur de sa participation dans cette dernière», a annoncé Lagardère Capital dans un communiqué, émis mercredi soir. Bernard Arnault est désormais libre de vendre sa participation – soit 3.910.139 actions Lagardère SA – à qui en voudra.

A l'issue de l'opération, bouclée «au plus tard début octobre», la participation de Financière Agache dans Lagardère devrait passer d'un peu plus de 7% à près de 10%. Elle s'accompagnera de l'extinction du pacte d'actionnaires entre les holdings contrôlées par Arnaud Lagardère et par Bernard Arnault.

Bernard Arnault, PDG du numéro un mondial du luxe LVMH, avait effectué ces investissements au printemps 2020 pour venir en aide à Arnaud Lagardère, dont le groupe était alors confronté aux attaques du fonds activiste Amber, allié à Vincent Bolloré via Vivendi, devenu le premier actionnaire du groupe. Depuis, les liens se sont distendus. Cette annonce n’est donc pas une surprise. Une trêve a, depuis les attaques d’Amber, été conclue entre ces deux camps. Elle s'est traduite par l'abandon, en avril, du statut protecteur de société en commandite par actions du groupe Lagardère pour le transformer en société anonyme (SA).

Dans le cadre de cet accord, Financière Agache et Arnaud Lagardère avaient modifié leur pacte d'actionnaires au sein de Lagardère Capital. Lagardère Capital possédait 6,74% du capital de Lagardère SA, selon une déclaration de l'Autorité des marchés financiers (AMF) en juillet. De son côté, Financière Agache détient 7,2% de Lagardère SA et avait pris l'an passé une participation d'environ 27% dans Lagardère Capital. L'assemblée générale du groupe a avalisé cette transformation cet été, faisant perdre à Arnaud Lagardère son droit de veto sur toutes les décisions stratégiques.

Cette décision rebat les cartes pour la suite et fragilise un peu plus la position d'Arnaud Lagardère.

Sur le même sujet

A lire aussi