Europcar accepte sa reprise par un consortium mené par Volkswagen

le 29/07/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’offre d’achat, qui valorise la cible 2,9 milliards d’euros, devrait être menée à bien avant la fin du premier trimestre 2022.

Europcar Mobility Group, location de véhicules
Europcar repasse dans les mains de Volkswagen.
(RK.)

Les pourparlers entre les deux groupes ont finalement été couronnés de succès. Le spécialiste de la location automobile Europcar Mobility Group a fait savoir mercredi soir que son conseil d'administration avait approuvé la proposition de rachat présentée par le constructeur automobile allemand Volkswagen, opération qui valorise la cible 2,9 milliards d'euros. Volkswagen, qui a contrôlé le groupe français dans le passé, est cette fois à la tête d’un consortium composé du fonds d'investissement britannique Attestor et du conglomérat néerlandais du secteur des transports Pon Holdings. Attestor est déjà actionnaire d’Europcar avec environ 12,8% du capital.

L'offre du consortium s'élève à 0,5 euro par action, un prix qui pourra être augmenté de 1 centime par action si l’offre réunit plus de 90% du capital, seuil nécessaire pour déclencher un retrait obligatoire de la cote parisienne. Ce prix représente une prime de 44% sur le cours moyen de l'action pondéré par les volumes sur les trois derniers mois. En juin, le consortium avait soumis à Europcar une offre initiale non contraignante d’environ 2,2 milliards d’euros qui avait été rejetée par ce dernier.

Les autres grands actionnaires du groupe, comme les fonds d'investissement anglo-saxons Centerbridge, Anchorage ou Marathon, se sont également engagés à apporter leurs actions à l'offre, soit 68% du capital en incluant la participation d'Attestor. Le projet d'offre publique devrait être déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'ici à la fin du troisième trimestre 2021 et la transaction devrait être finalisée durant le quatrième trimestre ou au premier trimestre 2022. «Grâce à ce projet, nous pourrons développer encore davantage notre potentiel de croissance, à travers l’enrichissement de notre offre client, autour de solutions durables et alternatives à la possession de véhicules», a commenté Caroline Parot, directrice générale d’Europcar.

Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen, juge que le groupe français «fournit des capacités avancées de gestion de flotte ainsi qu’un vaste réseau d’emplacements dans les principaux aéroports, gares et villes, ce qui contribuera à accélérer la réalisation par Volkswagen de ses objectifs ambitieux dans les services de mobilité». En termes d'emploi, le consortium des acquéreurs a souligné que l'offre ne devrait pas avoir d'impact significatif sur les effectifs et les principes de gestion des ressources humaines actuels d'Europcar.

Sur le même sujet

A lire aussi