Amazon arrache les droits de diffusion télévisés des matchs de Ligue 1

le 14/06/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le géant du e-commerce va débourser 250 millions d’euros par an de 2021 à 2024.

Stade de foot de l’Olympique Lyonnais, en Ligue 1.
(Crédit OL.)

Coup de théâtre vendredi en fin de journée. La Ligue française de football professionnel (LFP) a annoncé l’attribution de la quasi-totalité des droits de diffusion des matchs de football de Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2021-2024 à Amazon, pour 250 millions d’euros par an.

Il pourra retransmettre 304 matchs de Ligue 1, «dont les dix meilleures affiches» et 304 matchs de Ligue 2 par saison, pour les trois saisons à venir, en exclusivité sur son service Prime Video. Faudra-t-il donc être abonné à Prime, le service de fidélité d’Amazon? Les modalités des prix restent à définir. Assurément, c’est «la première fois que des matchs sont distribués en France sur un service de streaming vidéo», a souligné vendredi le géant du e-commerce dans un communiqué. Il va devenir du même coup le principal diffuseur du football français.

Cette décision spectaculaire a été rendue à l’issue d’une consultation, organisée par la LFP six mois après la faillite de l’éphémère Mediapro, où Amazon était face à un tandem formé par Canal+ et BeIN Sports.

Ultime rebondissement, vendredi matin, l'Autorité de la concurrence avait rejeté un recours de Canal+ contre les modalités de réattribution des droits TV de Ligue 1.

En réaction, Canal+ a décidé de claquer la porte. La filiale de Vivendi avait conservé les droits de 76 matchs de Ligue 1, «dont notamment 28 affiches de choix», tandis que l'exploitation des «deux meilleures affiches de la Ligue 2» est restée entre les mains du groupe beIN Sports, indiquait la LFP. Mais la chaîne cryptée a dit regretter «la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) de retenir la proposition d'Amazon au détriment de celle de ses partenaires historiques Canal+ et beIN Sports. Canal+ ne diffusera donc pas la Ligue 1», dans son propre communiqué.

L'offensive d'Amazon s'inscrit dans le cadre d'une stratégie globale d'acquisition de droits de retransmission sportifs, inédite de la part d’un streamer sur abonnement. Il a déjà décroché des droits de rediffusion dans le football américain notamment, dans la Premier League anglaise, ou encore dans le tennis ou le cricket. Le groupe dirigé par Jeff Bezos occupe déjà une place remarquée dans le sport français, ayant été pour la première fois cette année co-diffuseur du tournoi de tennis de français Roland-Garros avec France Télévisions. Les sessions nocturnes − nouveauté de l’édition 2021 − étaient réservées aux abonnés de Prime. Seul le dernier carré des tournois masculin et féminin était codiffusé avec le diffuseur historique du tournoi.

Sur le même sujet

A lire aussi