Yahoo et AOL sont repris par le fonds Apollo

le 04/05/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Acquis par Verizon en 2015 et 2017 pour près de 9 milliards de dollars, les deux pionniers de l'internet ont vu leur valeur s'effriter.

Yahoo et AOL sont repris par le fonds Apollo
Yahoo avait été valorisé jusque 125 milliards de dollars en 2000.

Une page se tourne pour deux noms de l'internet emblématiques du début des années 2000. L’opérateur télécoms américain Verizon a officialisé ce lundi un accord avec le fonds Apollo Global Management, auquel il revend la plupart de ses activités de médias, dont Yahoo et AOL, pour 5 milliards de dollars (4,15 milliards d’euros). En acquérant toute la division Verizon Media, Apollo met aussi la main sur le site d'information spécialisé TechCrunch et la plateforme de blogs Engadget. L'ensemble cédé sera renommé Yahoo et sera toujours dirigé par le PDG actuel, Guru Gowrappan, ont indiqué Verizon et Apollo.

A la suite de cette annonce, l'action Verizon prenait 0,8% en préouverture, puis revenait à +0,23% à 57,92 dollars en clôture lundi à la Bourse de New York.

Selon les termes de l'accord, pour lequel Goldman Sachs a été le principal conseil financier de Verizon, et LionTree pour le fonds Apollo,Verizon recevra 4,25 milliards de dollars en numéraire et 750 millions de dollars d'actions préférentielles. Verizon conservera une participation de 10% dans l'activité, qui sera dénommée Yahoo à l'issue de l'opération.

«La scission de l'entreprise permettra à Verizon Media de se développer de manière offensive dans des segments en croissance et profitera à ses employés, ses annonceurs, ses partenaires éditeurs et près de 900 millions d'utilisateurs actifs mensuels dans le monde», ont déclaré Verizon et Apollo dans un communiqué

Une chose est sûre, la valeur de Yahoo et AOL s’est effritée au fil des années. Verizon avait acquis Yahoo pour 4,48 milliards de dollars en 2017, et AOL pour 4,4 milliards en 2015. Le groupe de télécoms mettait la main sur le moteur de recherche de Yahoo et ses nombreux services : mail, actualités, finance, etc. Et ambitionnait alors de créer un nouveau pôle de publicité et de médias numériques destiné à concurrencer les géants internet Google et Facebook. Mais déjà une vaste cyberattaque, révélée en 2016, qui avait affecté 500 millions de ses comptes utilisateurs, avait dégradé la valeur de Yahoo.

En 2018, en raison de performances décevantes, Verizon avait déprécié de 4,5 milliards de dollars la valeur de son pôle numérique. Il avait engagé un plan de restructuration, et a finalement revendu certains actifs, comme le site d'information HuffPost, revendu à BuzzFeed en novembre dernier. Il a donc dû se résoudre à revendre ces actifs pour 5 milliards de dollars.

A lui seul, Yahoo, à l’origine annuaire en ligne créé en 1994, a été valorisé 43 milliards de dollars en mars 2005, et jusque 125 milliards de dollars en 2000.

Sur le même sujet

A lire aussi