Paris ne règle qu’une partie de l’équation financière d’Air France-KLM

le 07/04/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les 4 milliards d'euros de fonds propres apportés par la France et le marché permettront au groupe de passer l'année mais ne suffiront pas sur le long terme.

Paris ne règle qu’une partie de l’équation financière d’Air France-KLM
Air France s'est engagé à céder 18 créneaux d'atterrissage et de décollage à l'aéroport d'Orly.
(Crédit EP.)
Espéré depuis des semaines, mais compliqué par les négociations avec la Commission européenne pour la rendre compatible avec les règles sur les aides d’Etat, le soutien français pour Air France-KLM se matérialise. La compagnie aérienne a lancé mardi la première étape de sa recapitalisation en...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi