Salesforce est prêt à acquérir Slack Technologies

le 26/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un accord valoriserait l’éditeur de messagerie d’entreprises 17 milliards de dollars, une acquisition record pour Salesforce.

Logiciel de travail collaboratif, messagerie instantanée Slack
Le logiciel de travail collaboratif Slack a été installé 12,6 millions de fois cette année.
(Photo Slack.)

L’annonce, dévoilée par le Wall Street Journal, a fait bondir le titre de Slack, devenue particulièrement en vogue depuis le début de la pandémie. L'éditeur américain de logiciels de gestion Salesforce est en négociations avancées afin de racheter la plate-forme de messagerie instantanée Slack Technologies, affirmait le quotidien.

Après cette annonce, l’action de Slack a pris jusqu’à 32% à Wall Street dans la journée de mercredi, au point que sa cotation a été suspendue quelques minutes. Elle a clôturé en hausse de 33,8%, à 39,56 dollars par action. En revanche, le cours de Salesforce reculait de 3%, pour clôturer en baisse de 5,47% , à 246,53 dollars.

Slack Technologies est devenue une proie enviable cette année. Ses services de messagerie instantanée, prisée par les start-up, puis de grosses entreprises – elle compte SAP, Oracle, et le New York Times parmi ses clients – ont été consacrés par le télétravail, pratique qui s’est généralisée dans les périodes de confinements décidés par de nombreux pays pour tenter de ralentir la pandémie. Son logiciel a été installé environ 12,6 millions de fois jusqu’à présent cette année, soit environ 50% de plus qu’à la même période en 2019, selon la firme d’analyse Sensor Tower.

Comme d’autres entreprises technologiques, Slack est devenue une valeur-refuge pour les investisseurs. Au point que son cours de Bourse a grimpé de 41% depuis le début de l’année, jusque mardi soir.

Mais Slack lutte pour capitaliser sur le virage vers le télétravail lié à la pandémie du Covid-19, alors qu’il est confronté à une concurrence féroce de la part de Microsoft, avec son outil Teams, et d’autres services de télétravail, comme celui de la société de visioconférences Zoom Vidéo.

Salesforce, plus gros éditeur de logiciels au monde avec une capitalisation boursière de près de 230 milliards de dollars (192 milliards d'euros), réaliserait là sa plus grosse acquisition. Même s’il a mené plusieurs opérations de taille ces dernières années, notamment avec le rachat de Tableau et ses logiciels de visualisation de données en 2019 pour 15,7 milliards de dollars en actions. Et Salesforce renforcerait sa présence dans les entreprises à travers la messagerie instantanée Slack. Son accord valoriserait probablement Slack au-dessus de la capitalisation boursière du groupe lors la diffusion des premières informations, soit environ 17 milliards de dollars. Jeudi soir, la capitalisation de Slack atteignait 18,83 milliards de dollars.

Si les négociations aboutissent, un accord pourrait être annoncé avant la présentation des résultats annuels de Slack, le 9 décembre, selon l’agence Reuters.

Sur le même sujet

A lire aussi