OVHcloud dissipe toute perte d’indépendance vis-à-vis de Google

le 12/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe français, qui gérera intégralement les infrastructures utilisant la technologie de l'américain, voit même dans cet accord un premier pas de Google vers les principes numériques européens.

dépendance aux sous-traitants informatiques
(Crédit European Union)

L'accord a surpris. OVHcloud, défenseur affirmé de la souveraineté numérique en Europe, a annoncé mardi matin un partenariat avec Google dans le cloud. Objectif : proposer une nouvelle offre Hosted Private Cloud utilisant la technologie Anthos de Google Cloud. «Anthos viendra compléter notre portefeuille de solutions, aux côtés des autres déjà présentes. OVHcloud est convaincu que cela répond à une demande des clients, qui pourront alors bénéficier d’une technologie de pointe complètement intégrée dans une infrastructure de confiance», explique le groupe français qui rappelle travailler déjà avec «plus de 3.000 partenaires, y compris américains, dès lors que leurs solutions respectent les principes de réversibilité ou de transparence portés par OVHcloud».

«Aucune donnée ne sera
entre les mains de Google»

Pour dissiper toute crainte que cet accord ouvre une brèche dans les principes d'indépendance sur lesquels s'est construit le groupe fondé et dirigé par Octave Klaba, OVHcloud explique que le caractère open source d'Anthos assurera une réversibilité totale des données et une autonomie totale. Les infrastructures utilisant la technologie continueront d'être entièrement gérées par OVHcloud. «Aucune donnée ou métadonnée ne sera entre les mains de Google», assure à L'Agefi le groupe français.

Au contraire, OVHcloud voit même dans cet accord le premier pas d'un Gafa vers les principes numériques promus par l'Europe. Le groupe rappelle être l'un des membres fondateurs de Gaia-X, une initiative franco-allemande lancée en juin dernier en vue de créer une place de marché européenne de services de cloud pour les entreprises respectant le règlement sur la protection des données (RGPD) et contractuellement transparente. La mise à disposition d'Anthos sur la plate-forme répond pleinement à ces principes, estime OVHcloud. Lors du lancement de Gaia-X, les ministres français et allemand espéraient pouvoir à terme convaincre un groupe de cloud américain de rejoindre l'initiative.

Sur le même sujet

A lire aussi