LVMH et Tiffany négocieraient un nouveau contrat de mariage

le 27/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Tiffany & Co
(Bloomberg.)

Fin du suspense ? Le géant français du luxe LVMH et le joaillier américain Tiffany négocient actuellement avec pour objectif de conclure un nouvel accord de rachat de Tiffany par le groupe LVMH dans une fourchette de prix de 131 à 134 dollars par action, affirment mardi l'agence Reuters et la chaîne CNBC, citant des sources proches du dossier. L'accord initial de rachat, conclu fin octobre 2019, prévoyait un prix d'achat de 135 dollars par action.

LVMH et Tiffany sont en conflit depuis que le groupe dirigé par Bernard Arnault a annoncé le 9 septembre dernier qu'il ne pouvait pas «en l'état» mener à bien son projet de rachat, en s'appuyant sur un courrier du Quai d'Orsay et en reprochant à l'américain des erreurs de gestion et des performances commerciales insuffisantes pendant la pandémie. Chacun d'eux a engagé une procédure judiciaire contre l'autre. Tiffany avait riposté en accusant LVMH de violer ses engagements en se retirant ainsi du projet. Mais pour le groupe français, il s'agissait bien de faire pression sur Tiffany, en profitant de la conjoncture, pour le pousser à baisse son prix de vente. Ce que ce dernier aurait donc à priori consenti.

Tiffany gagnait 4,74%, à 128,80 dollars par action, après publication de ces informations, tandis que LVMH a cédé 0,69%, à 418,85 euros par action.

La Commission européenne a donné en début de semaine son feu vert au projet d'acquisition de Tiffany par LVMH. Celui-ci constitue la dernière des dix autorisations antitrust requises pour cette opération.

Sur le même sujet

A lire aussi