Netflix ne bénéficie plus de l’effet confinement

le 22/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gain d’abonnés du géant du streaming vidéo a été minime au cours du troisième trimestre.

Netflix ne bénéficie plus de l’effet confinement
(Bloomberg)

L’effet confinement s’est dissous. Le géant de la vidéo à la demande sur abonnement a annoncé mardi un gain d’abonnés payants bien en deçà des attentes des analystes. Pour le troisième trimestre clos au 30 septembre, Netflix a gagné 2,2 millions de nouveaux abonnés dans le monde, manquant son propre objectif, de 2,6 millions ainsi que le consensus de Wall Street, qui s'établissait à 3,4 millions. C’est bien loin des gains records de 15,8 millions d’abonnés au premier trimestre, et de 10 millions au deuxième.

La sanction en Bourse a été immédiate. L’action Netflix terminait mardi en baisse de 1% à Wall Street, avant de perdre 6% à 494 dollars par action dans les transactions post-clôture. Elle clôturait en baisse de 6,92% mercredi soir. Mais preuve de la confiance que lui gardent les investisseurs, mercredi, la banque d'investissement Jefferies relevait son objectif de cours à 585 dollars par action contre 570 précédemment, disant miser sur le potentiel de développement à l’international de Netflix, pour l’heure inférieur à 20%.

Il est vrai que, en début d’année, Netflix avait profité à plein des mesures de confinement à travers le monde censées freiner la pandémie de coronavirus. Il avait prévenu dans sa lettre aux investisseurs en juillet que les effets d'une augmentation soudaine des nouvelles inscriptions s'estomperaient au cours du second semestre 2020, avec l'assouplissement des restrictions. «Nous sommes de retour dans un monde avec du sport de manière intermittente», a souligné mardi Reed Hastings, le co-PDG de l'entreprise.

Il est aussi confronté à une concurrence grandissante, qui pourrait lui faire subir des pertes de parts de marchés : avec Disney+, le service de streaming vidéo du géant du divertissement Walt Disney, HBO Max de WarnerMedia, propriété d'AT&T, ou Peacock de Comcast.

Mais Netflix prévoit d'achever le tournage de plus de 150 productions d'ici la fin de l'année. Avec un budget dédié aux productions originales estimé à 15 milliards de dollars pour 2020.

Son chiffre d’affaires, de 6,44 milliards de dollars (5,42 milliards d’euros) au troisième trimestre, est en hausse de 22,7% sur un an. Son revenu net a augmenté à 790 millions de dollars, contre 665,2 millions un an auparavant.

Enfin, l'interruption de nombreux tournages dans le sillage de l'épidémie a permis à Netflix de dégager 1,1 milliard de dollars de flux de trésorerie disponibles au troisième trimestre, à comparer avec un déficit de 550 millions de dollars un an plus tôt. 

Sur le même sujet

A lire aussi