Saudi Aramco n’échappe pas aux effets délétères du Covid-19

le 10/08/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré une chute de 73% de son bénéfice net trimestriel, le pétrolier maintient son dividende sous la pression de son principal actionnaire.

L’effondrement des cours de l’or noir n’a pas épargné Saudi Aramco. Le groupe d’hydrocarbures, premier exportateur mondial de pétrole, a publié hier un bénéfice net trimestriel en chute de 73% à 24,6 milliards de riyals (6,6 milliards de dollars ou 5,6 milliards d’euros) en raison de l'impact de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi