La vente à la découpe de Wirecard est ouverte

le 01/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Wirecard, fournisseur de services de paiement,
(Photo Wirecard.)

Un démantèlement de Wirecard se précise. Michael Jaffe, l'administrateur nommé par le tribunal de Munich dans la cadre du redressement judiciaire du groupe allemand de paiements, a commencé à rechercher des acheteurs potentiels pour des actifs de la société. « Un grand nombre d'investisseurs du monde entier nous ont contactés, intéressés par l'acquisition soit de l'activité principale, soit d'unités commerciales indépendantes », a déclaré Michael Jaffe.

La filiale américaine de Wirecard - l'ex-Citi Prepaid Card Services achetée par le groupe allemand en 2016 - ferait partie des actifs les plus recherchés. Selon Reuters, un mandat de vente aurait été confié à Moelis. Alvarez & Marsal travaillerait pour sa part sur la filiale britannique.

« L'objectif le plus urgent dans la procédure d'insolvabilité provisoire est de stabiliser les opérations commerciales des filiales de la société », a toutefois précisé l'administrateur de Wirecard.

De son côté, la justice poursuit son enquête pour faire la lumière sur la fraude présumée. Des perquisitions sont en cours au siège de Wirecard et dans quatre sites du groupe en Allemagne et en Autriche, a annoncé mercredi le parquet de Munich.

Le parquet soupçonne les dirigeants du groupe allemand de paiements électroniques de fraude, de manipulation de marché et de falsification de comptes. Alexander von Knoop, le directeur financier, Susanne Steidl, la directrice chargée de la stratégie des produits, Markus Braun, l'ancien président du directoire et Jan Marsalek, l'ancien directeur général adjoint, figurent parmi les suspects, a précisé une porte-parole du parquet.

Sur le même sujet

A lire aussi