Le président du directoire de Wirecard démissionne

le 19/06/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le groupe Wirecard de paiements électronique a relevé ses prévisions de résultats pour 2018 (son siège, à Aschheim, en Allemagne).
(Wirecard)

La crise Wirecard prend de l'ampleur. Le groupe de paiements allemand a annoncé vendredi en fin de matinée la démission du président du directoire, Markus Braun. James Freis le remplace à titre intérimaire. Le départ de Markus Braun était réclamé par de nombreux investisseurs depuis des mois mais sa position était devenue intenable hier à la suite du refus d’EY de valider les comptes annuels du groupe allemand. Le cours de Bourse avait plongé de 62% hier. Il chutait encore de 50% vendredi matin après de nouvelles révélations sur de possibles manipulations comptables.

Ce matin, deux banques philippines, BPI and BDO, ont indiqué dans des communiqués séparés ne pas compter Wirecard parmi leurs clients, assurant que les documents certifiants l’existence de comptes étaient des faux.

« Pour le moment, il n'est pas exclu que Wirecard soit devenue la victime d'une fraude aux proportions considérables », déclarait Markus Braun, dans une vidéo diffusée vendredi matin, avant l'annonce de sa démission.

« Il est actuellement difficile de connaître la raison pour laquelle les deux banques ont déclaré à l'auditeur que les validations étaient fausses. Le fiduciaire a dit à Wirecard vouloir clarifier les faits avec les deux banques gérant les comptes en fiducie dans un bref délai », poursuivait Markus Braun. Ces deux banques avaient repris la gestion des comptes en fiducie en 2019, a expliqué Wirecard.

Après DWS, la société de gestion Union Investment, actionnaire de Wirecard, a annoncé envisager d'entamer une procédure légale.

Markus Braun détient environ 7% du capital de Wirecard.

Sur le même sujet

A lire aussi